20 bons vins à moins de 20$ pour octobre 2015

Les choix de notre équipe du Québec

Déjà la fin du mois et bientôt, dans une semaine, ce sera La Grande Dégustation de Montréal, les 6 et 7 novembre. Les chroniqueurs de Chacun son Vin seront sur place et animeront une série de dégustations, quand ils ne seront pas derrière notre stand CSV, prêts à vous accueillir et vous renseigner. Pour faire écho à l’édition 2015 de cet important événement annuel, notre sélection ci-dessous met à l’honneur le grenache, l’Espagne et les vins mousseux.

Notre équipe du Québec : Bill, Marc, Nadia et Rémy

Les choix de Nadia

L’offre de vins espagnols à la SAQ n’a jamais été aussi excitante! Plusieurs nouveaux produits ont fait ou feront bientôt leur entrée sur le marché, dans la foulée de La Grande Dégustation de Montréal, dont l’Espagne est le pays à l’honneur cette année.

Chaque année, j’aime redécouvrir le Gran Sangre de Toro, un vin de garnacha, mazuelo (carignan) et de syrah. Chez Torres, on n’a pas succombé à l’attrait du sucre et du bois neuf à outrance, et c’est tant mieux! Un bon vin typiquement catalan, juteux, gorgé de fruit mûr, limite confit, et d’un bon équilibre. (19,05 $)

Figure très connue de la Rioja, Juan Carlos Lopez de la Calle a récemment développé deux vignobles dans les régions d’Alicante et en Navarre. Chaque année, j’ai du mal à résister au charme du Artazu Garnacha Navarra, un délicieux vin de grenache, qui sera le cépage à l’honneur à La Grande Dégustation de Montréal. Et à 16,50 $, on peut acheter les yeux fermés.

Torres Gran Sangre de Toro Reserva 2011 Artazuri Garnacha 2014 Pago de Cirsus Vendimia Sleccionada 2011 Comenge Verdejo 2014 Parés Baltà Cava Brut

Toujours en Navarre, au nord-ouest de la ville de Saragosse, le cinéaste Iñaki Núñez a développé un vaste vignoble où il produit le Pago de Cirsus Vendimia Seleccionada 2011, une habile combinaison de tempranillo, de syrah et de merlot. Coulant, joufflu et tout à fait rassasiant. (18,10 $)

Plus vif et composé exclusivement du cépage verdejo, comme le commande l’appellation « Rueda Verdejo », celui de Comenge n’est pas spécialement exubérant, mais il compense par son caractère tranchant et ses saveurs distinctives qui évoquent le thé vert japonais. L’un des meilleurs verdejos sur le marché. (15,50 $)

La domaine historique de Parés Baltà produit un très bon Cava Brut dont la constance au fil des ans mérite une mention spéciale. Assemblage des cépages parellada, maccabeu et xarel-lo, issus de l’agriculture biologique, un très bon vin effervescent, toujours friand, relevé de bons goûts de fruits mûrs et conservant une fraîcheur rassasiante. (16,95 $)

Les choix de Marc

Difficile de dire non à un bon verre de mousseux. Parmi les bons choix pas chers, le Crémant de Limoux 2013 Antech (dont le prix vient tout juste de monter à 20,55 $, désolé !), composé à 70 pour cent de chardonnay, se distingue : vif et généreux, et avec une certaine élégance, même.

Autre mousseux très honnête, d’Italie celui-ci : un prosecco, le Santi Nello. Relativement sucré (comme hélas tant de ses congénères) mais avec une très bonne acidité, qui le garde fringant.

Antech Cuvée Expression Brut Crémant de Limoux 2013 Santi Nello Prosecco Cidrerie du Minot Crémant de Pomme Famille Chaudière Le Paradou Grenache 2013 Gaba do Xil Mencía 2013

On reste dans les bulles, mais on délaisse le raisin pour la pomme. Le Crémant de pomme du Minot, à 11,95 $, est peu alcoolisé (2,5 pour cent), sucré, très « pommé » et on ne peut plus rafraîchissant. Pour lui-même, à l’apéro ou alors en toute fin de repas, pour se rincer joyeusement le gosier.

Du côté des vins rouges, j’ai retenu le Le Paradou Grenache 2013, à 14,65 $ et bouché avec une capsule dévissable (super !). Très typé grenache (odeur de pâtisserie), relativement capiteux, un côté cuir, une finale sur l’amertume. Rien de compliqué, mais très ok. Par ailleurs, et sûrement qu’on en a déjà parlé et peut-être ici même, sur ce site, mais l’espagnol Mencia Gaba do Xil 2013, à 18,45 $, est tout en fruit et en charme, avec un caractère épicé qui laisse croire à une empreinte boisée alors que le vin ne fait que de la cuve.

Les choix de Remy

Pour ma sélection du mois d’octobre, je me permets de combiner les thèmes de la Grande dégustation de Montréal aux sélections du Grand prix canadien des meilleurs vins du monde, dont les résultats ont été annoncés un peu plus tôt ce mois-ci.

Grand prix canadien des vins du monde

 

Pour commencer, il vaut toujours la peine de rappeler que, si l’Espagne est la terre des Vega Sicilia, Lopez de Heredia et autres Pingus, en haut de l’échelle, la capacité du pays à produire de la qualité à très bas prix est également exceptionnelle. C’est ce que rappelle le Garnacha Castillo de Montseran, vendu 10$ et des poussières, qui donne beaucoup de plaisir, en toute simplicité – au point d’avoir obtenu une médaille d’or au Grand prix.

Au-delà du grenache, le tempranillo est l’autre grande gloire de la viticulture espagnole, et on en trouve une belle expression, à prix modéré, avec le tempranillo Campo Viejo, généreux, équilibré et bien typé.

Castillo de Monseran Garnacha 2013 Campo Viejo Rioja Tempranillo 2013 Yalumba Bush Vine Grenache 2014 Château du Grand Caumont 2013 Parés Baltà Cava Brut

Au-delà de l’Espagne, le grenache fait le bonheur de bien des amateurs et de bien des vignerons, un peu partout dans le monde, seul ou en assemblage. En Australie, difficile de bouder son plaisir avec des vins aussi savoureux et bien fichus que le Yalumba Bush Vines, généreux et sans lourdeur. Au Languedoc, où le grenache est souvent au premier plan des assemblages, on trouve des paquets d’excellents rapports qualité-prix comme les vins du Château Grand Caumont. La cuvée régulière est savoureuse et équilibrée – et la cuvée Impatience, toujours sous les 20$, vaut également le détour.

Une petite bulle, avec ça? Le Parès Balta est devenu une référence, en cava, avec une mousse abondante et une belle fraîcheur. De quoi fêter tous les jours, ou presque.

Les choix de Bill

J’adore les vins mousseux et ça tombe bien parce qu’à moins de 20 $, le choix est grand. Je me limiterai à deux d’entre eux, d’Espagne. Le premier, le Codorniu Seleccion Raventos, contient 50 pour cent de chardonnay et il a dès lors gagné en profondeur et en texture. Mon deuxième choix : Segura Viudas Brut. À moins de 16 $, encore et toujours l’un des meilleurs rapports qualité-prix à la SAQ.

Restons en Espagne avec un superbe rouge de la région de Yecla. Le Barahonda Barrica 2012 est issu d’un assemblage de monastrell et de syrah ; le compagnon tout trouvé pour une côtelette de porc rehaussée d’un soupçon de vinaigre balsamique.

Codorníu Selección Raventós Brut Cava Segura Viudas Brut Reserva Cava Barahonda Barrica Monastrell Syrah 2012Gérard Bertrand Grand Terroir Tautavel 2013 Domaine Ferrer Ribière Tradition 2012

On compte plusieurs très beaux terroirs à grenache. Dans le Roussillon notamment, où j’étais dernièrement, les vieilles vignes de grenache abondent encore. Même quand il est assemblé, ce cépage emblématique garde la tête haute. Essayez par exemple le Tautavel 2013 Gérard Bertrand, superbement aromatique, ou encore le Côtes-du-Roussillon Tradition 2012 Ferrer Ribière. Dans les deux cas, grenache et carignan se conjuguent pour engendrer à la fois puissance et fraîcheur.

Santé !

 

La liste complète : 20 bons vins à moins de 20$

Note de la rédaction: vous pouvez lire les commentaires de dégustation complets en cliquant sur les noms de vins, les photos de bouteilles ou les liens mis en surbrillance. Les abonnés payants à Chacun son vin ont accès à toutes les critiques dès leur mise en ligne. Les utilisateurs inscrits doivent attendre 60 jours après leur parution pour les lire. L’adhésion a ses privilèges ; parmi ceux-ci, un accès direct à de grands vins!


Publicité
Les vins du Sud-Ouest de la France


La Grande Dégustation de Montréal


Recent Posts: