CELLIER mars 2015 – Premier arrivage

Les Choix de Nadia
par Nadia Fournier

Nadia Fournier - New - Cropped

Nadia Fournier

Les arrivages CELLIER se suivent et ne se ressemblent pas… Au cours des derniers mois, il est arrivé hélas trop souvent que le magazine promotionnel de la SAQ ait des allures de fourre-tout. Une sorte de bac de recyclage, dans lequel aboutissaient, sans raison précise, des vins déjà bien connus des consommateurs.

Eh bien, ce mois-ci, force est d’admettre que les équipes d’acheteurs et de mise en marché ont fait du beau travail. Puisque, hormis quelques exceptions, la « cohorte » de mars – non-accompagnée d’un magazine – est particulièrement diversifiée et compte plusieurs nouveaux produits, la plupart à des prix attractifs.

Le Piémont sous toutes ses formes 

Pour commencer, une série de vins du Piémont, qui appellent la faim autant que la soif. Avec une mention spéciale pour ce « petit » dolcetto vendu à prix d’aubaine. 

Chionetti, San Luigi 2011, Dogliani (19,20 $)
Par tradition et en raison de ses limites physiologiques, le dolcetto est utilisé pour l’élaboration de vins de soif, oubliés aussi vite qu’ils sont bus. Et au fond, il n’y a a aucun mal à cela. D’autant plus que celui de la famille Chionetti est simplement dé-li-cieux! À moins de 20 $, il y a une aubaine à saisir… 

Andrea Oberto, Barolo 2010 (42,25 $)
Bon vin de facture moderne, assez corpulent, bien tourné et agrémenté de parfums de griotte. Pas très profond, mais à 40 $ et des poussières, l’amateur de barolo y trouvera son bonheur. 

Chionetti San Luigi Dogliani 2011Andrea Oberto Barolo 2010 Pelissero Langhe Nebbiolo 2012 Pio Cesare Oltre 2010

Pelissero, Nebbiolo 2012, Langhe (27,95 $)
Plus abordable et loin d’être un prix de consolation, ce nebbiolo est issu de jeunes vignes, mais ne manque pas de corps et de tenue pour autant. À laisser reposer un an ou deux ou à aérer en carafe. 

Pio Cesare, Oltre 2010, Langhe (29,40 $)
Bon vin de facture moderne, issu d’un assemblage de nebbiolo et de barbera, complétés d’une petite proportion de cabernet sauvignon et de merlot. À boire au cours des 2-3 prochaines années. 

La Toscane, le sud, les îles… 

Castello di Ama, Gran Selezione 2010, San Lorenzo (44,25 $)
Les Chianti Classico de Marco Pallanti – en particulier ceux des crus Bellavista et San Lorenzo – comptent parmi les plus achevés de la région. Un vin somptueux qu’on peut sans craindre laisser reposer jusqu’en 2020.

Feudi di San Gregorio, Aglianico 2011, Rubrato, Irpina (22,45 $)
Je m’en confesse, j’aime beaucoup les vins d’aglianico. Quand ils sont bons, s’entend. Sur les meilleurs terroirs de Campanie, ce cépage peut donner des vins très originaux, comme celui-ci, élaboré par le producteur phare de la région. Un excellent vin à savourer avec une viande rouge de gibier ou simplement avec des pâtes aux saucisses italiennes.

Mother Zin, Primitivo 2011, Tarantino (20,55 $)
Je l’avoue, j’abordais ce primitivo avec appréhension, pensant y trouver un vin lourd, collant, épais. Or, même s’il affiche la richesse typique des vins du sud, ce vin n’accuse aucune sucrosité ni caractère brûlant en bouche. Comme quoi, tout le monde peut se tromper…

Les migrations des cépages peuvent parfois avoir des histoires fascinantes. Ceux qui composent le vignoble de la Sardaigne, par exemple, sont pour la plupart originaires d’Espagne. Ce qui est tout à fait logique lorsqu’on sait que l’île a été sous la juridiction du royaume d’Aragon de 1323 à 1720, près de quatre siècles…

San Lorenzo Castello Di Ama Chianti Classico Gran Selezione 2010 Rubrato Aglianico Feudi Di San Gregorio 2011 Mother Zin Primitivo 2011 Pala Thesys Isola Dei Nuraghi 2013 Planeta Cerasuolo Di Vittoria 2012

Plutôt que d’être issu de grenache (cannonau), comme le sont plusieurs vins rouges de l’île, le Pala Thesys Isola dei Nuraghi 2013 (20,75 $) tire son originalité du cépage bovale sardo, nom local donné au graciano, une variété de la Rioja. Très bon vin rouge, bien méditerranéen, gorgé de soleil, mais à la fois bien digeste et ne pesant pas plus de 13,5 % d’alcool.

Planeta Cerasuolo di Vittoria 2012 (24,25 $)
Enfin, terminons en beauté avec ce très bon vin rouge friand et affriolant du sud de la Sicile, composé de nero d’avola et de frappato. Chaque année, une valeur sûre.

Présentation dela fonction CELLIER

Nouvel arrivage CELLIERAfin de vous guider encore mieux dans vous achats et faciliter vos emplettes, nous avons ajouté une fonction spéciale au site Chacun son vin pour nos membres Privilège.

Chaque fois que la SAQ met en vente ces nouveaux arrivages, vous n’aurez qu’à visiter notre site et cliquer sur l’onglet «Vin» puis sur «Nouvel arrivage CELLIER», dans le menu déroulant. Aussi simple que cela !

Vous pourrez ainsi lire mes notes de dégustation sur tous les vins du CELLIER, en un seul et même endroit.

À la vôtre!

Nadia Fournier

Tous les vins mis en vente le 5 mars
Les favoris de Nadia

Note de la rédaction: Cet accès exclusif, ainsi que la possibilité de lire dès leur publication tous les commentaires de dégustation publiés sur Chacun son Vin, est offert à nos membres Privilège pour la somme de 40 $ par année. (Les membres inscrits bénéficiant d’un accès gratuit doivent, pour leur part, attendre 60 jours avant de pouvoir accéder à tout notre contenu.)


Publicité
Gabbiano - Emmène-moi en Toscane !


Recent Posts: