La renaissance de Rueda – Reportage Spécial

par l’équipe Chacun son vin

Cet article a été écrit à la demande expresse de DO Rueda.

L’appellation Rueda élabore bien quelques vins rouges et rosés, mais 98 % de sa production est dédiée à l’élaboration de vins blancs parfaits pour l’été.

Au 13e siècle, toutes les régions habitées d’Espagne produisaient du vin. Les vignobles de la Rioja, de la Navarre, de León, du Duero et de la Galice se disputaient le marché du nord. Au gré des modes, l’intérêt des habitants des villes de Castille – Burgos, Salamanque, et Valladolid – s’est tourné vers les vins du Duero, puis de Toro et un peu plus tard, à ceux de Rueda. Les meilleurs vins vendus dans la capitale de la Castille, Valladolid, provenaient alors de la petite ville de Medina del Campo, qui a connu son apogée sous le règne de Charles Quint. En 1607, la ville comptait 478 bodegas, dont la fierté était un vin blanc au profil rancio, puissant et conçu pour la garde nommé Dorado.

Par appât du gain, les vignerons de l’époque ont malheureusement cherché à étirer la sauce et ont commencé à assembler leur précieux Dorado avec des vins de moindre qualité des régions environnantes. Leur réputation en a souffert et l’industrie de Medina del Campo s’est écroulée.


Explorez la magnifique région espagnole de Castille et Léon en découvrant six domaines de l’appellation Rueda, spécialisée dans l’élaboration de vins blancs frais et désaltérants, parfaits pour l’été. Le webinaire d’une heure se tiendra le 5 août 2021, à 18h, et sera animé par Nadia Fournier, auteure et chroniqueuse vin. Pour une expérience encore plus interactive, nous vous invitons à vous procurer quelques bouteilles de vins de Rueda à la SAQ avant l’événement.

Il faudra ensuite attendre jusqu’en 1911 pour que le Vino de Medina (Palido et Dorado) soit reconnu  par décret royal comme un « vino especial », semblable à ceux de Jerez et de Málaga. Cette antériorité historique a sans doute aussi contribué à ce que Rueda devienne, en 1980, la première dénomination d’origine de Castilla y León.

Plus récemment, Rueda, aujourd’hui première productrice de vins blancs d’Espagne, a transformé l’ensemble de son système de classification en 2019 avec l’autorisation de nouveaux cépages, dont le viognier et le chardonnay pour les blancs, et la syrah pour les rouges et l’adoption de nouvelles règles pour les vins haut de gamme.

Ce nouveau système de classification comporte différents niveaux, dont de trois dénominations pour les vins haut de gamme : Gran Vino de Rueda (vignes de plus de 30 ans et rendement plus limités), Rueda Palido (des vins élevés sous voile) et les Vino de Pueblo, qui portent la mention de leur village d’origine (74 en tout, entre les provinces de Valladolid, Segovia et Ávila).

Et pour faciliter la compréhension des consommateurs, les anciennes classifications Rueda Verdejo, Rueda Sauvignon et Rueda ont été fusionnées en une seule classification, nommée simplement Rueda.

La présidente de Rueda DO, Carmen San Martín, voit dans ces changements majeurs une façon de répondre aux demandes du marché, tout en ressuscitant le fameux Dorado et en offrant aux producteurs la possibilité d’élaborer des vins de plus en plus singuliers. Le pari de la D.O. Rueda commence déjà à rapporter, si on se fie à l’intérêt soudain de la presse et des sommeliers pour les vins de la région.

Pour l’amour du verdejo

L’unicité des vins de Rueda repose en grande partie sur le cépage autochtone verdejo, implanté dans la région depuis plus de 10 siècles. Il constitue la base des vins blancs tranquilles, des effervescents (méthode traditionnelle) et de deux vins fortifiés, Pálido et Dorado. D’autres cépages blancs (viura, palomino, sauvignon blanc, viognier et chardonnay) sont autorisés, mais jouent un rôle de second plan.

En 2018, le verdejo couvrait près de 14 000 hectares, soit environ 70 % de la surface cultivée dans l’appellation. Les vins de verdejo sont amples et souples, très aromatiques, avec des notes caractéristiques de laurier et d’amande amère; ils développent avec l’âge, des parfums de noix. Le Pálido, fortifié et élevé sous un voile de levures nommé flor à la manière d’un fino de Jerez, développe des saveurs complexes et umami, alors que le Dorado, fortifié, mais non protégé par un voile, présente des notes oxydatives qui rappellent un rancio du Roussillon.

L’équipe de Chacun son vin a dégusté une dizaine de vins de Rueda pour vous. Tous frais, tendus et taillés sur mesure pour la chaleur estivale.

À la vôtre! Salud !

Marqués de Riscal, une bodega emblématique de la Rioja, a choisi de déménager sa production de vin blanc dans la région de Rueda dès les années 1970. Elle a ainsi joué un rôle déterminant dans le développement de vins blancs modernes de ce vignoble alors moins connu de Castille et Léon. Le Marqués de Riscal Verdejo 2020 incarne à merveille les vins blancs croquants et plein de vitalité issus de verdejo; un vin d’une constance exemplaire.

Marques De Riscal 2020

La famille Gil (bodegas Juan Gil, Jumilla) s’est aventurée à Rueda, dans la province de Ségovie, où ils élaborent l’excellent Shaya 2019 (21,50 $), issu à 100 % de verdejo, dont quelques vignes centenaires – . Le Arindo 2019, issu de verdejo cultivé sur des sols de sable et d’alluvions, à l’ouest de la ville de Ségovie est tout aussi attrayant avec son nez de fruits tropicaux, son attaque en bouche franche et précise et sa finale délicatement amère. Très beau vin d’été!

Shaya Verdejo 2019
Shaya Arindo Verdejo 2019

Bodegas Yllera est située dans le village même de Rueda, dans la province de Valladolid. Comme nous l’apprend l’étiquette, les raisins qui composent le Verdejo 2019, Vendanges Nocturnes  (17,85 $) ont été récoltés pendant la nuit, pour profiter des températures fraîches et maximiser leur potentiel aromatique. Pari réussi! Le vin est vif et parfumé, avec juste ce qu’il faut de gras et de tenue. Très bon rapport qualité-prix.

Yllera Vendanges Nocturnes Verdejo 2019

Pour un accord intéressant avec les salades de légumes ou les spanakopita, les fameux chaussons aux épinards, on misera sur le Protos Verdejo 2020 (18,20 $) de Protos, auquel une pointe végétale qui rappelle les parfums du piment jalapeño apporte une originalité aux saveurs d’agrumes, qui se dessinent en trame de fond.

Protos Verdejo 2020

Toujours dans la province de Valladolid, mais sur la commune de Serrada, la cave coopérative  Diez Siglos de Verdejo regroupe 65 viticulteurs et signe deux verdejo au profils bien distincts. Le Nékora 2020 (LCBO 19,95 $) est frais, juteux et donne l’impression de croquer à pleine dent dans un cocktail de fruits tropicaux et de pamplemousse rose, tandis que Momento Diez 2019 – fruit d’une sélection de trois parcelles de vieilles vignes, dont les rendements sont naturellement plus limités – flirte avec les parfums caractéristiques de laurier et d’amandes, portées par une texture compacte, presque tannique. Beaucoup de caractère et de profondeur aromatique. Je serais même curieuse de le goûter à nouveau vers 2025-2027.

Nékora By Diez Siglos 2020
Momento Diez Verdejo 2019


Rueda, en un coup d’œil
Superficie 19 892 hectares (98 % blanc, 2 % rouge)
Altitude  entre 700 et 870 mètres
Climat continental, avec une forte amplitude thermique entre le jour et la nuit.
Sols  métamorphiques, alluvionnaires, sableux.

Les dénomination Rueda autorise aussi les vins composés à 100 % de sauvignon blanc, comme celui-ci, élaboré par Marques de Cáceres, une maison de la Rioja, qui possède également une centaine d’hectares de vignes à Rueda, où elle produit la cuvée Excellens 2019, Sauvignon blanc (16,80 $). Impossible (ou presque) de s’y méprendre, on a affaire à un sauvignon tout ce qu’il y a de plus typé. La bouteille idéale pour accompagner un ceviche de poisson blanc.

Marques De Cáceres Excellens Sauvignon Blanc 2019

La marque Beronia (González Byass) est elle aussi davantage connue pour ses rouges de la Rioja, mais elle commercialise aussi un bon Beronia Verdejo 2019 (17,35 $), qui déploie tout le potentiel aromatique du cépage verdejo. Le Valdecuevas Verdejo 2020 s’inscrit dans le même style: parfumé à souhait, gorgé d’abricot et de fruits tropicaux, avec une texture onctueuse.

Beronia Verdejo 2019
Valdecuevas Verdejo 2020

Le Bordelais François Lurton produit du vin dans la région de Rueda depuis plusieurs années. En partenariat avec Dany et Michel Rolland, il a racheté une  maison ancestrale du 17e siècle et développé Campo Eliseo. Leur Cuvée Alegre (23,20 $) en mène plutôt large en bouche et elle a même des airs de vin blanc des Graves avec sa structure et son volume en bouche. Un vin blanc sérieux.

Campo Elíseo Cuvée Alegre Verdejo 2019

Enfin, deux vins biologiques produit par la famille Moro, à El Lagar de Moha. Le Sapientia 2020* provient de Nava del Rey, une commune historique de l’appellation Rueda. Un blanc ample, mais surtout frais et désaltérant, dont les parfums d’amande se dessinent sur un fond de citron et de zeste de lime. À servir autour de 10°C, avec sashimi de vivaneau. Dans un tout autre style (élevé en fûts de chêne français de 600 litres), le Varron 2019* gagne à être servi un peu moins frais, autour de 12°. Assez solide et étoffé pour évoluer en beauté jusqu’en 2025.

El Lagar De Moha Sapienta Verdejo Ecologico 2020
El Lagar De Moha Varron Cuvee Especial 2019

*Non disponible sur notre marché au moment de la publication

Cet article a été écrit à la demande expresse de DO Rueda. Dans le cadre de ses contenus réguliers, l’équipe de WineAlign goûte des vins soumis par un seul domaine, agent ou région. Nos chroniqueurs goûtent alors les vins en toute indépendance, comme toujours, et leur donnent une note et un pointage – bon, mauvais ou moyen – et leurs notes sont incluses dans notre base de données. Nous recommandons ensuite, de façon indépendante, les vins qui apparaissent dans l’article. Les domaines, agents ou régions paient pour ce service. Des publicités pour certains des vins peuvent également apparaître sur le site, au même moment que l’article, mais le choix des vins mis en valeur dans l’article revient exclusivement à WineAlign.