20 vins à moins de 20 $ pour octobre 2016

Les choix de notre équipe du Québec

Dix centimètres de neige dans les Cantons-de-l’Est, en début de semaine… Pas drôle du tout ! Heureusement qu’à Montréal et peut-être aussi ailleurs dans les villes de la province, on n’a qu’à se soucier des nids-de-poule et des cônes orange… Buvons, pour oublier ! Et puisons comme à l’accoutumée dans notre liste de 20 bons vins à moins de 20 dollars.

Notre équipe du Québec : Bill, Marc, Nadia et Rémy

Les choix de Marc

Trois vins espagnols, pour commencer. Les trois élaborés sous la gouverne de Nathalie Bonhomme, cette Québécoise implantée en Espagne depuis longtemps et aujourd’hui citoyenne du monde.

J’ai bien aimé, entre autres, son El Petit Bonhomme Rueda 2015 (15,80 $) à base de verdejo, à la fois herbacé et floral, vif en bouche, avec du mordant. Même belle surprise avec le El Bonhomme Valencia Blanco 2015 (19,15 $) élaboré avec de la malvasia, assez corsé et qui rappelle au nez certains bordeaux blancs. Enfin, son El Bonhomme Valencia rouge 2015 (19,75 $) est fait avec du cabernet-sauvignon (60 pour cent), le reste étant en monastrell. Aucune note végétale (poivron) dans ce rouge concentré sans être trop baraqué, avec une bonne structure tannique et tout plein de fraîcheur.

Les Vins Bonhomme El Petit Bonhomme Blanco 2015El Bonhomme Blanco 2015El Bonhomme Rouge 2015Jean Claude Mas Les Faïsses 2015Carmen Premier Chardonnay 2015

Autres bons achats du mois, le rouge languedocien Jean-Claude Mas Les Faïsses 2015 — ne pas oublier le tréma — qui marie avec bonheur grenache (60 %) et syrah, dans le fruit et la fraîcheur (19,85 $). Enfin, du Chili, le Carmen Premier Chardonnay 2015 (12,95 $) est un bon « chardo » du Nouveau Monde à la fois généreux et bien bâti, sans trop de sucre résiduel.

Les choix de Bill

Ici, dans les Laurentides, il neige par intermittence depuis trois jours. Malgré l’hiver qui se pointe le bout du nez, j’ai encore plus de blancs que de rouges dans ma besace — bien qu’il s’agisse de blancs avec du tonus, capables d’accompagner des plats plus riches.

Commençons par un vin qu’on pourrait prendre à l’apéro ou avec des bouchées comme du fromage ou des crevettes épicées : le Pinot Gris Piedra Negra d’Argentine, signé François Lurton. Toute la fraîcheur du grigio couplée à la puissance et aux arômes de son homologue gris. Sur le même thème, le Domaine Tetramythos Roditis 2015 est un excellent blanc très original provenant de Grèce. Bien pourvu en fruit, il possède en outre une savoureuse amertume qui vous amène à enfiler les gorgées, les unes après les autres.

Piedra Negra Pinot Grigio 2016Domaine Tetramythos Roditis 2015Arboleda Chardonnay 2015Clos Des Moiselles 2012Domaine Ferrer Ribière Tradition 2014

Si vous cuisinez des fruits de mer avec une sauce crémeuse, vous préparez ce à quoi j’ai aussitôt pensé en prenant ma première gorgée du Arboleda Chardonnay 2015. Comme celui-ci provient de la fraîche vallée de Casablanca, il a une belle texture et une bonne minéralité. On pourrait aussi le prendre pour lui-même, à l’apéritif.

Besoin de vin rouge ? En voici deux très bons. Des Côtes de Bourg, dans le Bordelais, le Clos des Moiselles est un assemblage merlot, cabernet et une touche de malbec, pour plus de complexité et d’exquises notes terreuses. J’aime les rouges très goûteux, si bien que ma deuxième suggestion a elle aussi des accents viandés. Chose certaine, le Ferrer-Ribière Côtes-du-Roussillon Cuvée Tradition 2014 résume parfaitement, à lui seul, cette région du sud de la France avec son fruit mûr, sa complexité et ses tannins aimables.

Les Choix de Nadia

Fraîchement arrivé en succursales, le Altos las Hormigas, Bonarda 2014, Colonia Las Liebres offre une interprétation originale de la bonarda. Un vin de soif, façon argentine. Servez le frais autour de 15°C, avec des pâtes à la sauce tomates et basilic.

Dans la même veine, la cuvée Casamatta 2014 de Bibi Graetz mise à fond sur la fraîcheur et sur les saveurs fruitées des sangiovese, merlot et syrah. Vinifié et élevé en cuves d’acier inoxydable, relativement léger en alcool (12,5 %), joufflu, souple et coulant.

Colonia Las Liebres Bonarda Clasica 2014Casamatta Sangiovese 2014Cave De Roquebrun Granges Des Combes 2013Cave De Roquebrun La Grange Des Combes Blanc 2015Argyros Atlantis 2015

Autre petit bonheur d’automne le Saint-Chinian 2013, La Granges des Combes de la Cave de Roquebrun. Un rouge solide et gorgé de soleil, au caractère très languedocien. Pas de bois, mais des parfums de tomate séchée et d’olive noire et une bouche charnue et compacte.

La cave de Roquebrun, élabore aussi l’excellent La Grange des Combes blanc, composé de grenache blanc et de roussanne, cultivés sur les coteaux schisteux de la commune de Roquebrun et élevés en cuves d’acier inoxydable. Beaucoup de caractère pour le prix. Servir frais, mais pas froid, autour de 10-12°C.

Enfin, pour accompagner les huîtres – c’est la saison après tout – la cuvée Atlantis 2015 du domaine Argyros, à Santorin, est maintenant disponible à l’année dans les succursales. Fruit d’un assemblage d’assyrtiko (88 %), d’athiri et d’aidani, très sec, vif et d’une constance remarquable.

Les Choix de Rémy

Commençons d’abord avec un choix saisonnier. Octobre marque le retour de la haute saison des huîtres, même si on en déguste désormais à l’année, et rien de mieux qu’un muscadet pour accompagner les bivalves en question. Il y en a des paquets à moins de 20$, et ils donnent pas mal de plaisir pour le prix, comme c’est le cas du Chéreau-Carré 2014, tiré d’un très bon millésime.

Si jamais vous devez économiser sur les autres bouteilles pour acheter plus d’huîtres, voici deux suggestions de rouges satisfaisants à moins de 15$. Tout d’abord, un Rhône très classique et facile à boire, le Côtes-du-Rhône 2014 Passeport de Barton & Guestier. Ensuite, un choix plus étonnant, aux arômes distinctifs, l’Agiorgitiko Pathos de la maison Tsantali, qui offre un brin de complexité, pour à peine plus de 11$.

Chéreau Carré Muscadet Sèvre Et Maine Sur Lie 2014Barton & Guestier Passeport Côtes Du Rhône 2014Tsantali Pathos Agiorgitiko 2014La Mascota Cabernet Sauvignon 2014La Mascota Malbec 2014

La fin de l’automne déborde de rencontres avec des vignerons de partout, venus présenter leurs vins aux amateurs comme aux chroniqueurs – il y en aura plusieurs à la Grande dégustation de Montréal, la semaine prochaine, entre autres. J’ai bien aimé échanger avec Rodolfo « Opi » Sadler, de la maison argentine Mascota, qui fait des des vins au boisé équilibré, même réservé (les vins sont élevés surtout dans de grands foudres), avec un fruité nuancé et une certaine fraîcheur en bouche. Le cabernet sauvignon 2014 et le malbec 2014 sont tous les deux très réussis, en ce sens, et marquent la tendance argentine à s’éloigner gentiment de la confiture au chêne. Alléluia.

Santé !

La liste complète : 20 bons vins à moins de 20$

Note de la rédaction: vous pouvez lire les commentaires de dégustation complets en cliquant sur les noms de vins, les photos de bouteilles ou les liens mis en surbrillance. Les abonnés payants à Chacun son vin ont accès à toutes les critiques dès leur mise en ligne. Les utilisateurs inscrits doivent attendre 30 jours après leur parution pour les lire. L’adhésion a ses privilèges ; parmi ceux-ci, un accès direct à de grands vins!


Publicité
Beringer Founders' Estate


Recent Posts: