La fin d’une époque…

Hors des sentiers battus
par Marc Chapleau

Marc Chapleau

Marc Chapleau

Je ne me reconnais plus. Moi, l’ordonné, le cartésien, ma cave est devenue un fouillis total.

Façon de parler : je sais en gros que par là crèchent les bordeaux, à gauche les bourgognes, plus loin des italiens et les côtes-du-rhône, et ainsi de suite.

Mais ne m’en demandez pas plus ! Finie l’époque où je notais tout scrupuleusement dans un livre de cave que je qualifierais plutôt, aujourd’hui, de livre pour les caves…

Je blague, voyons. Nulle intention de vous offenser si vous-mêmes gérez comme un chef votre trésor de guerre. Avec un livre ou mieux encore, un logiciel.

Pour ma part, le virage a été à 180 degrés. Désormais, je rentre là-dedans  pour ainsi dire à l’aveuglette, avec un frisson d’excitation supplémentaire à chaque fois.

« Qu’est-ce que j’ai, déjà ? »

Puis je m’accroupis, j’enligne une rangée et je me mets à tirer les bouteilles… Hein, du Petrus 1982 ? Wow, c’est vrai, encore deux Cheval Blanc 1981 !

Encore des niaiseries, rien de tel dans ma modeste cave.

Même que mon vin le plus vieux, je dis ça de mémoire, il faudrait que j’aille vérifier, c’est du 1983, un liquoreux.

Mais ça, c’est une autre histoire. Celle du gars qui n’entend pas du tout léguer sa cave à ses fils.😉

Si bien que je me fais un point d’honneur d’élaguer, autant que faire se peut. Tant pis si, des fois, c’est gênant tellement c’est jeune ; la carafe est là pour ça, non ?

Après nous, le déluge !

GUÉNAËL REVEL

Il est sommelier, auteur et breton d’origine — sauf erreur, quoiqu’avec un prénom pareil… Et son dada, depuis quelques années en tout cas, c’est le vin mousseux. Au point où son site internet et lui-même s’appellent
« Monsieur Bulles ». On pourrait penser que ça ne fait pas très sérieux, un nom comme ça, mais il faut aller voir derrière pour réaliser que le bougre, quand il tombe sur un os, il te le travaille, grave !

De la graine de chercheur chez cet historien de formation, qui vient de publier Champagnes — Guide et révélations chez Isabelle Quentin Éditeur.

picture1

Après une première partie plus didactique et plutôt bien menée, Guénaël Revel recense et note (sur 20) plus de 350 cuvées de champagne non millésimé, qu’on appelle familièrement les BSA — bruts sans année.

SALON DES IMPORTATIONS PRIVÉES

Le Salon des vins d’importation privée revient cette année.

À Montréal, ça se passe au Marché Bonsecours, sur la rue Saint-Paul Est. Les 29 et 30 octobre, c’est ouvert au public de 12 h à 19 h. Le lundi 31, seuls les membres de l’industrie — beaucoup de sommeliers et de restaurateurs, notamment — sont attendus en gros aux mêmes heures.

À l’autre bout de la (soporifique) 20 ou de la 40 (pas mal zzz aussi), l’événement toujours très couru se déroulera au Séminaire de Québec, le mardi 1er novembre et le public pourra s’y rendre de 17 h à 21 h.

Pour plus d’infos et savoir entre autres quels producteurs et surtout quelles agences (on se fie beaucoup sur elles) seront présents, aller sur raspipav.com.

_________________

À boire, aubergiste !

Domaine Des Mrrans Morgon Corcelette 2014 —  Un savoureux morgon, vif, fruité (la griotte) et au léger goût terreux, typique de bien des vins de cette appellation du Beaujolais. Par ici le poulet grillé ! [23,80 $]

El Bonhomme Rouge 2015  — Rouge espagnol en partie fait avec du cabernet-sauvignon (60 pour cent), le reste étant en monastrell. Aucune note végétale (poivron) dans ce rouge concentré sans être trop baraqué, avec une bonne structure tannique et tout plein de fraîcheur. [19,75 $]

Domaine Des Marrans Morgon Corcelette 2014El Bonhomme Rouge 2015Fleury Boléro Extra-Brut Champagne 2004Fleury Rosé De Saignée BrutLarmandier-Bernier Terre De Vertus Premier Cru 2010

Fleury Boléro Extra-Brut Champagne 2004 —   Fraîcheur, éclat, un caractère exquisément brioché (sans l’être trop, on aura compris), une finale épicée… Pas donné, à près de cent dollars, mais un excellent champagne.

Fleury Rosé De Saignée Brut — À prix relativement abordable (moins de 70 $), un champagne rosé de grande qualité. Un caractère légèrement viandé au nez, auquel succèdent des notes briochées. En bouche, le vin est plutôt vif et pratiquement sec (un peu plus de 6 g de résiduel).

Larmandier Bernier Terre De Vertus Premier Cru 2010 — Un blanc de blancs toasté et beurré mais tout en finesse par ailleurs, en délicatesse. Bulles fines, texture veloutée, seulement 2 g de dosage (c’est un « brut nature ») mais rien de pointu ni d’anguleux. Un modèle ! [78 $]

Raventos I Blanc L’hereu Conca Del Riu 2014 — Très bon mousseux espagnol au goût de limette, une pointe qui rappelle le tabac blond frais, un caractère nerveux, assez vif et sans surdose apparente de sucre (7 g de résiduel seulement). Une finale sur le citron vert, encore. Très bon rapport qualité-prix. [22,50 $]

Raventos I Blanc l'Hereu Conca Del Riu 2014La Chablisienne Chablis Premier Cru Fourchaume 2013Fabre-Montmayou Infinitus Torrontes 2015Paul Mas Réserve Origines Grenache De Grenache 2015François Gay Et Fils Chorey Lès Beaune 2012

La Chablisienne Chablis Premier Cru Fourchaume 2013 — Dans une année difficile, la cave de la Chablisienne, l’une des meilleures coopératives viticoles de France, a réussi son pari avec ce chablis 1er cru doté d’une belle pureté de saveurs et d’une texture suave, très tendre à défaut d’être très tendue. [38,50 $].

Fabre-Montmayou Infinitus Torrontes 2015 — Tout à fait sec, très dans les tonalités « muscat » auquel est apparenté le cépage torrontès, beaucoup de fraîcheur, un caractère croquant. Et cet argentin a très bien paru sur une raclette suisse, soit dit en passant. [19,60 $]

Paul Mas Réserve Origines Grenache De Grenache 2015 — À petit prix, un bon vin blanc du Languedoc à base de grenache, relativement corsé, pratiquement sec, bien en fruit (l’ananas), avec une note rappelant le tabac et une bonne structure acide, qui lui donne du tonus. Étonnant ! [12,95 $]

François Gay Et Fils Chorey-lès-Beaune 2012 — Peu aromatique (il faut le carafer), mais quelle présence en bouche ! Pureté du fruit, de l’allant, une légère assise tannique. Déjà très bon, et gagnerait à reposer deux ou trois ans, aisément. [35,75 $]

Marc

Chacun son Vin vous invite à découvrir les vignobles du Québec.

les vignobles du Québec

Note de la rédaction: vous pouvez lire les commentaires de dégustation complets en cliquant sur les noms de vins, les photos de bouteilles ou les liens mis en surbrillance. Les abonnés payants à Chacun son vin ont accès à toutes les critiques dès leur mise en ligne. Les utilisateurs inscrits doivent attendre 30 jours après leur parution pour les lire. L’adhésion a ses privilèges ; parmi ceux-ci, un accès direct à de grands vins!


Publicité
Beringer Founders' Estate Cabernet Sauvignon


Recent Posts: