Les choix de Nadia – Octobre 2015

Une petite vague, avant le raz-de-marée
par Nadia Fournier

Nadia Fournier - New - Cropped

Nadia Fournier

Tous les ans, au sortir de la rédaction du Guide du vin, les gens autour de moi s’enthousiasment : «tu vas enfin pouvoir prendre des vacances! »

Je veux bien, mais comment ?

De toutes les saisons, l’automne est certainement la plus follement occupée dans le milieu du commerce du vin. Chaque semaine, des dizaines d’acteurs de l’industrie visitent le Québec pour rencontrer les dirigeants de la SAQ et les employés en succursales, les chroniqueurs, les consommateurs aussi, de plus en plus, et leur faire découvrir leurs vins.

Chaque semaine jusqu’à Noël, les lettres circulaires diffusées par la SAQ sont de plus en plus garnies. Une foule de noms connus, une foule d’inconnus aussi. C’est presque à vous donner le tournis. Mais qui s’en plaindrait?

Dans les semaines suivantes, en amont de la Grande Dégustation de Montréal, dont le pays invité cette année est l’Espagne, attendez vous à une déferlante de nouvelles étiquettes espagnoles (Passez nous voir au kiosque# G02). Il n’y aura pas que du bon, si je me fie à ce que j’ai goûté en préparation du guide, mais il y aura de très très belles additions au répertoire. D’excellents vins de Montsant, de Galice, de Bierzo, de la Rioja, entre autres.

En attendant que ces belles bouteilles arrivent sur les tablettes, une partie du relâchement Cellier de ce jeudi est dédié à l’Espagne. Pour le reste, de très bons, voire excellents vins d’Autriche. Un rouge et deux blancs pour redécouvrir sous un jour qualitatif, ce pays viticole qui a connu une véritable révolution depuis la crise de l’antigel des années 1980. Et, bonne nouvelle, contrairement à ceux de l’Allemagne, qui contiennent un certain reste de sucre, la plupart des vins blancs d’Autriche sont parfaitement secs.

Comme celui de Michael et Eva Moosbrugger, qui commercialisent, sous la gamme Domaene Gobelsburg, des vins de consommation courante, destinés à être bus jeunes. Particulièrement sec et nerveux en 2014, le Grüner Veltliner Niederösterreich est la bouteille tout indiquée pour un l’apéro et pour les huîtres.  (17,05 $) 

Geyerhof compte parmi les pionniers de la viticulture biologique dans le Kremstal et en Autriche. Le vignoble de la famille Maier est maintenant conduit en biodynamie et donne un excellent Grüner Veltliner 2012, Rosensteig, Kremstal d’une grande pureté, d’une réelle élégance. Beaucoup de relief, de prestance et de persistance en bouche, même si tout se dessine avec délicatesse et subtilité. (23,95 $)

Domæne Gobelsburg Grüner Veltliner 2014 Weingut Geyerhof Rosensteig Grüner Veltliner 2012 Weingut Pittnauer Gmbh Zweigelt Heideboden 2013 Domaine Rijckaert Mâcon Villages 2013

Situé en bordure du lac de Neusiedl, à l’extrémité orientale de l’Autriche, tout près de la frontière hongroise, le vignoble de Gerhard Pittnauer est maintenant converti à l’agriculture biologique. Peu bavard à l’ouverture, le Zweigelt 2013, Heideboden, Burgenland encore vibrant de jeunesse bénéficie d’une longue aération en carafe qui le rend nettement plus volubile. Beaucoup de caractère, des saveurs nettes et franches et une bonne tenue en bouche. À ce prix, on ne se trompe pas!   (20,30 $) 

En route vers l’Espagne, mais avant, un petit arrêt par la Bourgogne. Établis depuis 1998 sur la commune de Leynes, au sud-ouest de Mâcon, Régine et Jean Rijckaert se consacrent avec beaucoup de succès à l’élaboration de chardonnay, tant en Bourgogne, que dans le Jura. Leur Mâcon Villages 2013 mise avant tout sur l’expression fruitée du chardonnay, mis en valeur par un bon usage du bois. (24,40 $)  

La vague espagnole (enfin, un début) 

Bien qu’il soit composé de godello à 100 %, le Godello 2014 Gaba do Xil Valdeorras de Telmo Rodriguez évoque presque sauvignon blanc, au nez comme en bouche. Bon vin d’apéritif, parfumé, net et vif, à défaut d’être aussi distinctif que par le passé. (17,25 $)

Telmo Rodríguez démontre davantage son talent à produire des vins de facture moderne, mais fidèles à leurs origines, avec le Mencía 2013, Gaba do Xil, Valdeorras. À l’ouverture, on note une légère réduction, qui s’estompe rapidement avec l’aération. Pour le reste, un très bon vin coulant, plein de fruit et savoureux. (18,45 $) 

Telmo Rodríguez Gaba do Xil Godello 2014 Gaba do Xil Mencía 2013 Finca Villacreces Pruno 2013

J’avais beaucoup aimé le 2011, commenté l’an dernier, mais je suis restée perplexe devant le Pruno 2013, Ribera del Duero. Fortement marqué par l’élevage, avec un nez fumé et torréfié, le vin déploie cependant une matière fruitée très dense qui permet d’être optimiste quant à son avenir. À revoir dans un an ou deux. (22,45 $)

Peut-être a t-il été mal servi par le contexte d’une dégustation technique, mais le Flor d’Englora 2011 de Baronia del Monsant ne m’a pas spécialement emballée. Dégusté à deux reprises cet été, le vin n’a rien de défectueux, mais s’avèrait timide, frôlant la minceur. À ce prix, je lui préfère nettement le Tinto 2013 Castro Ventosa. (14,95 $) 

La CVNE – Compania Vinicola del Norte de España. Prononcer « cou-ni » – commercialise un bon Rioja Gran Reserva 2009 dont le nez et la bouche mêlent les notes caractéristiques de chêne américain aux goûts de fruits secs, mais qui m’a semblé un peu étriqué et court en bouche. Rien à voir avec l’envergure du Gran Reserva Imperial 2009 qui arrivera en succursales en novembre. (29,95 $) 

Baronia del Montsant Flor D'englora Garnatxa 2011 Castro Ventosa Tinto 2013 Cune Gran Reserva 2009 Beronia Reserva 2010

Enfin, pour terminer sur une note plus positive, j’ai bien aimé le Reserva 2010, Rioja de Beronia. Un bon vin typique de son appellation, dans lequel le bois joue un rôle de premier plan, au nez comme en bouche, ce qui ne l’empêche pas d’être harmonieux. Déjà ouvert, il tiendra facilement jusqu’en 2018. (21,50 $)

À la vôtre!

Nadia Fournier


Présentation dela fonction CELLIER

Nouvel arrivage CELLIERAfin de vous guider encore mieux dans vous achats et faciliter vos emplettes, nous avons ajouté une fonction spéciale au site Chacun son vin pour nos membres Privilège.

Chaque fois que la SAQ met en vente ces nouveaux arrivages, vous n’aurez qu’à visiter notre site et cliquer sur l’onglet «Vin» puis sur «Nouvel arrivage CELLIER», dans le menu déroulant. Aussi simple que cela !

Vous pourrez ainsi lire mes notes de dégustation sur tous les vins du CELLIER, en un seul et même endroit.

 

CELLIER d’octobre

Note de la rédaction: Cet accès exclusif, ainsi que la possibilité de lire dès leur publication tous les commentaires de dégustation publiés sur Chacun son Vin, est offert à nos membres Privilège pour la somme de 40 $ par année. (Les membres inscrits bénéficiant d’un accès gratuit doivent, pour leur part, attendre 60 jours avant de pouvoir accéder à tout notre contenu.)


Publicité
19 Crimes - arrosez votre curiosité


Recent Posts: