20 bons vins à moins de 20$ pour avril

Les choix de notre équipe du Québec

C’est bien beau, les bouteilles dispendieuses qui font vibrer d’émotion, mais au jour le jour, avec tous les autres comptes à payer par ailleurs, on a la plupart du temps envie de se faire plaisir avec de bons vins pas trop chers. Ça tombe bien ! À chaque fin de mois, nos chroniqueurs vous suggèrent 20 bonnes affaires à moins de 20 $ parmi les bouteilles qu’ils ont goûtées récemment. Santé !

Notre équipe du Québec : Bill, Marc, Nadia et Rémy

Les choix de Marc Chapleau

Un peu plus de blancs que de rouges, ce mois-ci. On est dans l’air du temps, avec le climat qui se réchauffe graduellement.

De Sicile d’abord, qui n’est pourtant pas le premier endroit auquel on pense en matière de vin blanc, j’ai bien aimé le Planeta La Segreta 2013, au style à la fois léché et assumé, gourmand et rafraîchissant. Autre blanc relativement corsé, du Rhône cette fois, le Château Pégau Cuvée Lône 2014, doté d’une belle texture et d’une tonifiante acidité. Plus léger, l’alsacien Riesling Réserve Fernand Engel 2013 est de son côté pratiquement sec et bien nerveux. Avec le crabe, les crevettes et le homard bientôt de saison.

Planeta La Segreta 2013 Château Pégau Cuvée Lône 2014 Domaine Fernand Engel Réserve Riesling 2013 Podere Castorani Scià 2013 Quinta Dos Carvalhais Duque De Viseu Red 2012

En rouge, à prix imbattable (13,35 $), le Scia Sangiovese Podere Castorani 2013 est fringant et juste assez fruité et racoleur. Voilà une bonne bouteille en provenance des Pouilles, le talon de la botte italienne. Autre rouge mi-corsé mais du Portugal maintenant, le Quinta Dos Carvalhais Duque De Viseu  est meilleur que jamais dans ce millésime 2012, tout en fruit, en notes florales et en charme.

Les choix de Rémy Charest

À la fin mars, j’ai visité pour la première fois les vignobles du Chili, et j’ai été impressionné par efforts croissants qu’on déploie là-bas pour bien exprimer la diversité des climats des diverses vallées, en choisissant des endroits bien appropriés pour y planter des cépages spécifiques. Sauvignons blancs frais au bord de la mer, cépages du Rhône dans les coins chauds, cabernets de différents styles selon les sols et les microclimats, il y en a de plus en plus pour tous les goûts. De plus, la quantité de vins agréables à moins de 20$ – une fois rendus en SAQ – est vraiment impressionnante, ce qui m’a donné un peu de fil à retordre pour sélectionner cinq vins pour la rubrique de ce mois-ci.

Le fameux « cab » chilien – et son compagnon typiquement chilien, le carmenère, s’expriment de façon bien différente, d’une cuvée à l’autre. Prenez par exemple le cabernet-carmenère Antu 2013 de Montgras, mûr, ample et généreux, et celui de la maison Coño Sur, spécialisée dans les pinots noirs (toujours bons, parfois excellents), qui se distingue de son côté par un côté frais et très glouglou.

Antu Cabernet Sauvignon Carmenère 2013Cono Sur Cabernet Sauvignon Carmenère 2013Arboleda Single Vineyard Cabernet Sauvignon 2012Casillero Del Diablo Reserva Cabernet Sauvignon 2013Castillo De Molina Reserva Shiraz 2012Luis Felipe Edwards Gran Reserva Roussanne 2012

J’avais déjà parlé dans un précédent « 20 vins à moins de 20$ » du cabernet sauvignon de la maison Arboleda (un de mes arrêts préférés au Chili). J’ajouterais cette fois celui d’une marque bien connue, Casillero del Diablo, la principale cuvée (en volume) du géant Concha y Toro, très satisfaisant et honnête, à moins de 15$.

Une des voies d’avenir pour le Chili semble toutefois du côté des cépages du Rhône, en particulier de la syrah, dont j’ai goûté plusieurs exemples très réussis chez Montes, Montgras, Errazuriz et cie. La syrah Castillo de Molina, chez San Pedro, bien équilibrée entre le fruit rouge et la viande fumée, est un bel exemple pour commencer à explorer de ce côté, sous la barre des 20$. Les cépages du Rhône donnent aussi de belles choses en blanc, comme en témoigne la roussanne Gran Reserva de la maison Luis Felipe Edwards, très satisfaisante en tout points, avec sa présence généreuse, mais non sans fraîcheur.

Bref, j’essaierai d’en reparler un peu plus dans une chronique sur Chacun son vin, mais il est clair que le Chili d’aujourd’hui, au-delà des vins qui ont fait son succès, a de quoi nous surprendre de bien des façons.

Les choix de Nadia Fournier

Tout à fait d’accord avec Rémy en ce qui concerne le renouveau chilien et la grande diversité de terroirs de ce pays de montagnes. De plus en plus, les vignerons locaux tirent avantage des effets bénéfiques du courant de Humboldt – une brise marine venue de l’Antarctique – et développent des vignobles tout près du littoral. Les cépages blancs (sauvignon blanc en tête) y donnent des vins éminemment frais, souvent marqués par des notes salines.

En général, le terme « fumé blanc » désigne un vin de sauvignon blanc élevé partiellement ou complètement en fûts de chêne. Ce n’est cependant pas le cas du Fumé blanc 2014 de Errazuriz (14,95 $), vinifié et élevé à 100 % en cuve inox, afin de préserver l’expression aromatique du sauvignon blanc. Craquant et débordant de vitalité. Le vin d’apéritif par excellence!

Errazuriz Fumé Blanc 2014Château La Lieue Coteaux Varois En Provence 2014Les Deux Clochers 2012Pont Neuf Vin De Pays Du Gard 2013E. Guigal Côtes Du Rhône Blanc 2013

Autre brise marine, mais méditerranéenne celle-ci, le Château La Lieue rosé 2014 (16,90 $) est une fois de plus irréprochable. Issu de l’agriculture biologique, léger comme une plume, mais loin d’être faible en saveurs. Le printemps en bouteille pour moins de 20 $… moi j’achète! 

À peine plus tannique, Les Deux Clochers Saint-Pourçain 2012 (14,75 $) est un bel exemple de vin de soif. Une curiosité provenant d’une petite appellation de 650 hectares dans l’Allier entre Moulins et Clermont-Ferrand, composé de gamay et d’un quart de pinot noir. Parfait avec un saucisson sec.

Produit quelques centaines de kilomètres plus au sud, aux portes de la Provence, le Pont Neuf vin de pays du Gard 2013 (16,55 $) séduit d’emblée par ses parfums d’herbes séchées qui rappellent la garrigue. Biologique et abordable. 

Enfin, la semaine dernière, j’ai redécouvert avec un plaisir sincère le Côtes du Rhône blanc 2013 (19,95 $) de la famille Guigal. Rien de complexe, mais un très bon vin du sud, gras comme il se doit, mais pourtant digeste, agrémenté de saveurs généreuses, fruitées et florales. Un classique, pour les bonnes raisons.

Les choix de Bill Zacharkiw

Ouf ! Avec l’arrivée du printemps, c’est comme si on avait enlevé un poids de sur mes épaules. Du soleil, de la chaleur. L’envie de boire des vins sur le fruit, pas compliqués. Un bon blanc de Grèce, par exemple, de l’île de Santorini, le 2014 Atlantis, élaboré à partir du cépage assyrtiko. Peu de vins offrent autant de qualité et d’originalité à ce prix.

Tous mes autres vins sont rouges, viennent du sud et ont le fruit et le tonus nécessaires pour accompagner une vaste gamme de plats – notamment préparés sur le barbecue. Du Languedoc, j’ai retenu le 2012 Corbières Domaine St-Jean de la Gineste et le 2011 La Clape Gérard Bertrand : deux rouges secs classiques du sud de la France, débordants de fruit et aux tannins fondus.

Argyros Atlantis White 2014Domaine St Jean De La Gineste Corbières Carte Blanche 2012Gérard Bertrand Coteaux Du Languedoc Grand Terroir La Clape 2011Bodegas Guelbenzu Azul 2009Sella & Mosca Riserva Cannonau Di Sardegna 2010

D’Espagne, de Navarre plus précisément, le 2009 Azul Guelbenzu est un vin mûr aux arômes fumés qui, tout en étant simple, appelle les côtes levées. Enfin, si vous recherchez un vin un peu plus complexe, et d’autant plus s’il y a des champignons au menu, essayez le 2010 Cannonau di Sardegna Sella & Mosca. Un brin funky, mais bien agréable à boire si vous aimez les notes terreuses dans le vin.

Santé!

La liste complète : 20 bons vins à moins de 20$

P.-S. Le 5 mai prochain, Montréal accueillera un regroupement de vignerons du bout du monde dans le cadre de dégustation annuelle « La Nouvelle-Zélande dans un verre ». Pour plus d’informations et pour profiter d’un rabais exclusif aux abonnés de Chacun Son Vin, cliquez ICI

Note de la rédaction: vous pouvez lire les commentaires de dégustation complets en cliquant sur les noms de vins, les photos de bouteilles ou les liens mis en surbrillance. Les abonnés payants à Chacun son vin ont accès à toutes les critiques dès leur mise en ligne. Les utilisateurs inscrits doivent attendre 60 jours après leur parution pour les lire. L’adhésion a ses privilèges ; parmi ceux-ci, un accès direct à de grands vins!


Publicité
La Nouvelle-Zélande dans un verre


Recent Posts: