Salon des vins de Québec : quelques idées pour une visite réussie

par Rémy Charest

Rémy Charest

Rémy Charest

À Québec, il est attendu, le Salon des vins et spiritueux, qui en est cette année à sa quatrième présentation. Pour vous donner une idée, l’édition précédente, en 2013, avait accueilli 12 500 visiteurs, ce qui est environ la même fréquentation que la Grande dégustation de Montréal (13 000, en octobre dernier) – alors que cette dernière a lieu dans un marché cinq fois plus grand, en termes de population.

Il faut dire qu’il est un peu seul de sa gang – pas de Raspipav, de salon des vins italiens et tutti quanti, à Québec – ce qui le rend d’autant plus attendu, quand il revient une fois aux deux ans. Et le Salon sait aussi faire appel à des personnalités bien en vue et appréciées du public, comme la porte-parole Jessica Harnois ou encore Ricardo Larrivée, qui sera sur place samedi et dimanche pour faire goûter sa gamme de vins. François Chartier y sera également, tant pour une animation sur les accords mets-vins avec son complice Stéphane Modat (présentée samedi à 16h avec vins Chartier et bouchées Modat à la clé), que pour la finale du Grand défi des chefs Ribera del Duero – Cacao Barry, où trois chefs (sur soixante participants) viendront présenter les recettes d’inspiration chocolatée conçues pour cette compétition originale (dimanche à 16h).

Il y aura aussi bon nombre de conférences, sur des régions comme l’Afrique du Sud ou la Loire, sur des produits comme le cidre de glace (avec François Pouliot, de la Face cachée de la pomme), ou encore sur la biodynamie, avec le vigneron Friedrich Schatz qui travaille, comme son nom ne l’indique pas, en Espagne. La liste complète des activités est disponible sur le site du Salon des vins.

le Salon international des vins et spiritueux de Québec

Des dizaines de domaines, provenant d’une trentaine de pays (un record, nous dit l’organisation) ont également envoyé des représentants vers Québec, des maisons bordelaises bien connues comme Joseph Janoueix à des producteurs chiliens qui le sont moins comme Villaseñor. Parmi ceux-ci, je vous suggère notamment d’aller piquer une jasette avec :

– Isabelle Meunier, excellent vigneronne québécoise installée en Oregon, qui était jusqu’à récemment chez Evening Land, et qui représentera les vins de Willamette Valley, en compagnie de représentants des maisons Chehalem et Cristom.

– Jean-Pierre Colas, sympathique vigneron ontarien, qui officie chez 13th Street Winery, dans le Niagara.

– Géraud Bonnet, de la Ferme apicole Desrochers, dont les hydromels vont vous épater, si vous ne les avez pas déjà goûtés.

– Mathieu Mercier, le maître de chai de la maison Osoyoos-Larose, qui produit des assemblages bordelais de grande finesse dans la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique.

Anthony Jaume, du domaine du même nom, qui produit dans la belle appellation de Vinsobres – et qui est aussi un des complices de François Chartier dans sa gamme de vins vendue tant en SAQ que chez IGA.

– Paulina Gendrier, une québécoise qui travaille avec son mari Alexandre dans la Loire, et qui pourra vous parler en particulier des merveilles du cépage romorantin.

Jérome Quiot, de la famille du même nom, qui produit plusieurs belles cuvées dans la vallée du Rhône.

Il y en a des paquets d’autres, aussi, qui seront sûrement étourdis à la fin du weekend, à force de verser à gauche et à droite à quantité d’amateurs, tout au long de la fin de semaine.

Salon international des vins et spiritueux de Québec

À part ça? Partez à l’aventure. Goûtez des trucs que vous ne connaissez pas, des régions que vous ne regardez même pas, habituellement : sortez de vos ornières. L’intérêt d’avoir accès à 1 500 produits ouverts à la dégustation, c’est justement de vous permettre de sortir de l’ordinaire.

Si vous faites des découvertes au Salon, n’hésitez pas à nous en faire part en partageant vos notes et photos sur la page Facebook de Chacun son vin.

Rémy

Quelques trouvailles au Salon des vins de Québec


 


Recent Posts: