National Wine Awards : diversité canadienne et succès québécois

par Rémy Charest

Rémy Charest

Rémy Charest

Lors du récent Concours des meilleurs vins canadiens (les National Wine Awards of Canada), qui a eu lieu à Penticton, en Colombie-Britannique, en juin dernier, les juges présents ont eu droit à une diversité incroyable de vins venus de partout au Canada : mousseux de Nouvelle-Écosse, syrah de Colombie-Britannique, rieslings de l’Ontario, hydromels du Nouveau-Brunswick, chardonnays et alcools d’érable du Québec, vin de cerise de Saskatchewan, vin de framboise de Terre-Neuve, la liste est longue.

Certains cépages ont de quoi surprendre : saviez-vous qu’on trouve de l’albarino et du verdejo, du tempranillo, du tannat, de l’arneis, du carmenère, du pinotage, du sémillon et de la roussanne, dans les vignobles canadiens? Vous doutiez-vous que des cépages hybrides comme le frontenac (gris et blanc), le lucie kuhlmann ou le l’acadie pouvaient se mériter des médailles et ainsi, obtenir des résultats supérieurs à bien des vins de cépages plus traditionnels?

L’érable au sommet

Domaine Acer Val AmbreDomaine Acer Charles Aime RobertAmis québécois, vous seriez-vous douté que les érables du Témiscouata pourraient voir leur sève couronnée d’une médaille de platine, accordée à seulement 14 des 1335 vins soumis à la compétition? C’est en effet ce qui est arrivé au Val Ambré, succulent « acer » fortifié du Domaine Acer, une des étoiles de la compétition 2014. Le Charles-Aimé Robert, l’autre fortifié de la maison, a pour sa part remporté une médaille d’argent. Une preuve que les juges des NWAC, une équipe chevronnée qui connaît bien ce qui se fait un peu partout au Canada, évaluent les vins à l’aveugle, mais avec le palais grand ouvert.

On s’étonnera un peu moins d’avoir vu des cidres québécois triompher, vu l’expertise qui s’est développée ici, en particulier pour les cidres de glace. Mais la glace n’a pas été la seule à briller, puisque c’est un cidre de feu, celui du Domaine La Branche, qui a remporté la plus haute note, avec une médaille d’or bien méritée. Le Domaine Pinnacle et un joueur un peu moins connu, Le Flanc Nord, un producteur de Mont-Saint-Hilaire, ont également vu leurs cidres de glace récompensés par l’argent ou le bronze. Autre jolie réussite, hors des vins de raisin, le Rouge Berry, du Vignoble d’Oka, a obtenu l’argent avec son beau mélange de fraise et de framboise, net et éclatant.

Versant Blanc Coteau Rougemont 2012Coteau Rougemont Chardonnay La Cote 2012Vignoble d'Oka Rouge Berry Vignoble d'Oka 2012Côté raisin, justement, le Vignoble Coteau Rougemont, de la famille Robert, a fait une entrée en force aux National Wine Awards avec trois médailles de bronze (notamment pour son très bon chardonnay) et une d’argent (pour son Versant blanc, fait de frontenac blanc et gris). Un domaine à surveiller, très clairement.

Au total, la représentation des vignobles québécois reste limitée, aux National Wine Awards, ce que mes collègues juges québécois et moi ont trouvé un peu dommage. Même sans obtenir de médailles, certains des vins ont recueilli des avis favorables des juges, qui avaient l’occasion de les juger à l’aveugle. Le Vent d’ouest blanc du Domaine du Ridge, par exemple, a obtenu une note très correcte, et j’ai beaucoup apprécié le rouge Réserve du Vignoble Sainte-Pétronille. On aimerait en voir plus l’année prochaine. Les vins québécois ont beaucoup progressé, ces dernières années, et les meilleurs peuvent tout à fait prendre leur place à l’échelle canadienne. Aux producteurs d’oser les faire goûter!

Le meilleur du Canada

Pendant ce temps, ailleurs au Canada, il ne manque pas non plus de bonnes choses à déguster. Les rieslings et les syrahs s’illustrent au sommet de la hiérarchie des cépages, avec la part belle des médailles platine et un nombre élevé de médailles d’or. Les pinots noirs, chardonnays et cabernets francs se classent aussi très bien, à ce chapitre, avec plusieurs excellents vins et une grande diversité de styles. Pour ceux qui hésitent encore à mettre la main sur une bouteille de vin canadien, en passant à la SAQ, sachez que vous ne manquez pas de bonnes cuvées à déguster.

Plusieurs des producteurs primés par les NWAC sont régulièrement présents au Québec, comme les Mission Hill, Norman Hardie, Tawse, Château des Charmes, Orofino, Le Vieux Pin, Laughing Stock ou Mike Weir, pour n’en nommer que quelques-uns. Actuellement, pratiquement aucun des gagnants 2014 ne sont disponibles à la SAQ – pour certains, c’est une question de temps, puisque ce sont de nouveaux millésimes qui viennent à peine d’être mis en bouteille. On peut pour le moment chercher des gagnants 2013 comme le Riesling Échos 2010 de Tawse, une des médailles de platine de l’année dernière. Pour les autres domaines et cuvées qui ne trouveront pas la voie de la SAQ, si seulement on pouvait les commander directement au vignoble…

NWAC13 LogoVous pouvez consulter les résultats complets des National Wine Awards of Canada 2014 (en anglais) en cliquant ici. Les résultats sont classés par médailles, et aussi par catégories (cépages, types de vin, etc.). Vous pouvez également lire le point de vue du cofondateur et juge en chef du concours, Anthony Gismondi, qui donne aussi la parole à plusieurs des juges.

Rémy Charest

Note de la rédaction: vous pouvez lire les commentaires de dégustation complets en cliquant sur les noms de vins, les photos de bouteilles ou les liens mis en surbrillance. Les abonnés payants à Chacun son vin ont accès à toutes les critiques dès leur mise en ligne. Les utilisateurs inscrits doivent attendre 30 jours après leur parution pour les lire. L’adhésion a ses privilèges ; parmi ceux-ci, un accès direct à de bons vins!


Publicité
2660_Penfolds_FR_Banner_525x225_Aug14

 


Recent Posts: