Les choix de Nadia – Juin

Vins de barbecue pour la fête des Pères
de Nadia Fournier

Nadia Fournier

Nadia Fournier

Réactions de Maillard : réactions chimiques qui résultent de la « fusion » des sucres avec les protéines et que l’on peut observer lors de la cuisson d’un aliment. Elles sont responsables, entre autres, du goût caractéristique des viandes rôties… ou grillées!

J’en conviens, l’image du papa qui s’affaire au barbecue est un cliché. Pourtant, comme tant de lieux communs, elle est construite sur un bon fond de vérité. Nombre de femmes apprécient l’odeur et le goût des grillades, c’est vrai aussi, mais, en toute bonne foi, avouons que jouer avec les braises demeure essentiellement une affaire de gars. Steven Raichlen, auteur de La bible du barbecue, parle d’ailleurs de « connexion émotionnelle entre le feu, l’homme et la cuisson ». Votre père devrait donc voir d’un très bon oeil que vous mettiez ses talents de grilleur à contribution, pour la fête des Pères !

Et que boit-on pour accompagner les grillades ? Il y a un monde de possibilités. Pour un steak de bœuf, on peut opter pour un rouge assez jeune et puissant comme un madiran, un médoc, un supertoscan, un cabernet sauvignon de Californie ou du Chili, un vin du sud du Rhône ou un zinfandel, entre autres. Avec du poulet grillé, le registre est encore plus vaste, d’un rosé de Provence à un rouge léger de la Loire, en passant par le pinot noir, le gamay, le valpolicella, etc.  Sans parler des poissons et des crustacés grillés qui s’accompagnent d’à peu près n’importe quel vin blanc relevé et modérément vineux.

Pour vous guider de façon un peu plus précise, voici une belle sélection de vins dégustés au cours des dernières semaines.

Des rouges savoureux

Capezzana Barco Reale Di Carmignano 2011Fattoria Carpineta Fontalpino Do Ut Des 2010Domaine Labranche Laffont Vieilles Vignes 2010Pourtant reconnu pour ses vins corpulents et parfois bourrus en jeunesse, le cépage tannat adopte une allure étonnamment élégante entre les mains talentueuses de Christine Dupuy. À chaque année, sa cuvée Vieilles vignes se classe parmi mes vins favoris de cette appellation du Sud-Ouest.

En Toscane, l’œnologue consultante Gioia Cresti gère, avec son frère Filippo, une belle propriété située dans les collines de Sienne. Do ut des – « on récolte ce que l’on sème » en latin – est une cuvée produite en hommage à leurs parents.

Plus modeste, mais non moins savoureux, le Barco Reale est un peu à Carmignano ce qu’un Rosso est à Montalcino : une appellation consacrée à des vins plus jeunes, souvent souples et coulants, pour lesquels l’élevage en fûts demeure marginal. Celui de Capezzana est, à juste titre, le plus reconnu.

Tout aussi savoureux, mais un peu plus enrobé et méridional, le Rubesco 2010 de la maison Lungarotti, en Ombrie, est l’exemple même du bon vin italien : digeste et conçu pour être apprécié à table. Encore plus ouvert que lorsque goûté à l’automne dernier, ce vin issu de sangiovese et de canaiolo est bon en toute circonstance.

Clos Des Fous Cabernet Sauvignon 2011Umani Ronchi Cùmaro 2009Lungarotti Rubesco Rosso Di Torgiano 2010Un cran plus nourri et corpulent, le Cúmaro 2009 de la maison Umani Ronchi, dans les Marches, réunit à la fois la fougue caractéristique du cépage montepulciano et l’étoffe tannique polie que l’on peut associer à certains vins de Bolgheri. Encore un peu jeune et vigoureux, mais aérez-le en carafe pendant une demi-heure et servez le sur une viande marinée bien goûteuse. Vous vous régalerez!

Aux antipodes, Pedro Parra, cofondateur du Clos des Fous, au Chili, a choisi de miser sur l’altitude et a planté ses vignes sur les contreforts de la cordillère des Andes, plutôt que dans les vallées fertiles et baignées de soleil. Le pari semble fort réussi si l’on en juge par la qualité de ce cabernet sauvignon vendu à prix d’aubaine.

Pourquoi pas des bulles !

Je m’en voudrais de confiner les papas aux seules joies du barbecue. Si le soleil est au rendez-vous dimanche et que votre père affectionne les bulles dans leur expression la plus raffinée, vous le comblerez de joie en lui servant un ceviche de pétoncle ou de poisson blanc, délicatement rehaussé de lime et de gingembre et accompagné d’un verre du Blanc de blancs de Billecart-Salmon. Un monument d’élégance! Pas donné (83 $) certes, mais quand on aime…

Parlant d’amour, vous aviez peut-être déjà entendu à travers les branches, que le couple Jolie et Pitt – ou Brangelina pour les lecteurs de revues à potins – ont acquis un vignoble en Provence. Les deux acteurs rejoignent ainsi les Francis Ford Coppola, Dan Aykroyd, Dave Matthews, Wayne Gretzky et autres Gérard Depardieu qui ont investi, eux aussi, la planète vin. Ayant souvent été déçue par tant de vins de « vedettes », je dois avouer en toute honnêteté que j’ai entretenu certaines réserves à l’égard de ce projet. Comme je me méfiais de moi-même, j’ai choisi de déguster les deux cuvées de leur Château de Miraval (un blanc et un rosé) à l’aveugle, côte à côte avec une demi-douzaine d’autres vins du Midi de la France.

Billecart Salmon Blanc De Blancs Brut ChampagneChâteau De Miraval blanc 2012Château De Miraval Rosé 2013Château La Lieue Coteaux Varois En Provence 2013

Le verdict ? Rien de spectaculaire, mais franchement honnêtes et agréables à boire, surtout le rosé. Il faut dire que les deux acteurs ont eu la sagesse de confier l’élaboration de leurs vins à des mains expertes, plutôt que de s’improviser vignerons. C’est la famille Perrin (Château de Beaucastel, à Châteauneuf-du-Pape) qui est responsable de la conduite du vignoble et des vinifications. On reconnait même un peu la signature Perrin dans le vin blanc, qui offre une interprétation plutôt conventionnelle du cépage rolle, mais avec tout le fruit voulu et un bon équilibre d’ensemble. Quant au rosé 2013, j’ai été surprise d’y trouver encore plus d’éclat et de fraîcheur après une journée d’ouverture. N’hésitez pas à l’aérer en carafe une petite demi-heure avant de le servir.

Enfin, pour une fraction du prix, j’ai trouvé autant (sinon plus) de plaisir dans l’excellent rosé du Château La Lieue, issu de l’agriculture biologique. S’il n’y avait sur le marché que des vins comme celui-ci, le travail des chroniqueurs en vin serait quasi inutile. Parce que d’année en année, la qualité est irréprochable !

À la vôtre !

Nadia

Note de la rédaction: vous pouvez lire les commentaires de dégustation complets en cliquant sur les noms de vins, les photos de bouteilles ou les liens mis en surbrillance. Les abonnés payants à Chacun son vin ont accès à toutes les critiques dès leur mise en ligne. Les utilisateurs inscrits doivent attendre 30 jours après leur parution pour les lire. L’adhésion a ses privilèges ; parmi ceux-ci, un accès direct à de grands vins!



Recent Posts: